En décembre 2017, nous vous parlions de l’ESRIS (État des Servitudes Risques et d’Information sur les Sols), qui remplaçait désormais l’ERNMT (État des Risques Naturels, Miniers ou Technologiques).

Un nouvel arrêté, publié le 13 juillet 2018, fait à nouveau évoluer ce document, qui devient l’ERP : c’est-à-dire l’« État des risques et pollutions », qui entre en vigueur à compter du 3 août 2018.

Quels sont les changements inhérents à ce changement de nom ?

Il s’agit d’intégrer à l’ancien ESRIS l’information sur le potentiel radon de la commune dans laquelle se situe le bien concerné.

En savoir plus :

La suite de cet article n’est actuellement disponible que pour les utilisateurs connectés.
Pour y accéder, connectez-vous en cliquant sur « Mon espace », dans la barre de menu.