Comme tous les 5 ans, la commission de sécurité de la tour Exaltis se réunit. L’enjeu de la journée est de déterminer si la tour peut continuer à accueillir des personnes.

Nous sommes le mercredi 1er juillet 2020, il est 9h. Dans la salle de réunion du 15e étage, tout le monde est réuni pour discuter des conditions dans lesquelles le bâtiment est exploité.

Photo tour exaltis

D’un côté de la table se trouvent les personnes liées à l’exploitation du bâtiment :

  • Laurence TOULOTTE (AG2R La Mondiale), propriétaire de l’immeuble
  • Arnaud LACOTTE et Stéphane DEAT (Mazars), représentant l’occupant
  • Amara MAAMOULI et Louis LACAMBRA (BNP Real Estate), building manager et gestionnaire technique
  • Mélissa MICHINOT et Chedi SHALABY (MCTS), chef de service sécurité incendie
  • Thomas DUCET (Sodexo), responsable maintenance
  • Thomas OURSEL (Ogest), accompagnant le propriétaire

De l’autre côté se trouvent les membres de la commission de sécurité :

  • Une représentante de la préfecture des Hauts-de-Seine
  • Une représentante de la marie de Courbevoie
  • Un capitaine de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris
  • Une représentante du laboratoire central de la préfecture de police
  • Une représentante des architectes de sécurité
  • Un représentant de la direction territoriale de la sécurité de proximité

Au centre, le mandataire de sécurité, Mickaël TARACONAT (BNP Real Estate).

Les discussions vont pouvoir commencer.

Préparation de la commission

Avant d’en arriver ici, plusieurs mois de préparation ont été nécessaires.

Tout a commencé au mois d’avril. En plein confinement, et en anticipation de la convocation à venir, Pierre-Antoine BORD (Ogest) a fait le point, avec les équipes du site, sur les différentes opérations de contrôle et de maintenance qui devaient être réalisées sur le bâtiment. Ils ont également fait le point sur celles qui devraient l’être d’ici la date probable de la commission.

À partir de ce moment, les équipes ont travaillé d’arrache-pied pour se mettre à jour par rapport à tous ces éléments, dans un contexte où la mise en œuvre de contrôles et de maintenance était loin d’être simple.

Pendant cette période, les équipes d’Ogest et les équipes du site ont réalisé, tous les 10 jours, un état d’avancement des actions réalisées, et de ce qu’il restait à faire. Ces réunions et leurs compte-rendus, générés à partir de l’extraction « Aide à la préparation de commissions de sécurité » de la plateforme.

Le jour de la visite, tout avait été préparé pour qu’elle se déroule dans de bonnes conditions.

Déroulement de la commission

La commission débute par l’examen des opérations de travaux qui avaient été réalisées au cours des 5 dernières années (une vingtaine environ). L’ensemble des rapports de réception (RVRAT) est passé en revue par la commission, et discuté avec les équipes de la tour.

Une fois passé l’examen des travaux, nous nous attaquons aux documents d’exploitation. Tous les rapports de contrôles et une partie des rapports de maintenance sont examinés, les observations et leur suivi discutés.

Après environ deux heures d’examen documentaire, nous entamons la visite du site. La première étape est le PC sécurité. Là, après un rapide examen du lieu, la chef d’équipe des services de sécurité incendie est interrogée sur sa connaissance du bâtiment et du fonctionnement du système de sécurité incendie (SSI).

Enfin, nous entamons l’étape cruciale des essais. Nous arpentons l’ensemble de l’établissement, afin de tester différents dispositifs et de valider leur fonctionnement : coupure de l’alimentation électrique du SSI, test du compartimentage du 3e étage, essai de la détection incendie et du désenfumage au 14e étage, test des éclairages de sécurité dans le 1er sous-sol, vérification de la communication avec le PC sécurité…

Au final, nous réalisons des essais pendant environ 3h, en parcourant 6 kilomètres à l’intérieur du bâtiment.

Le verdict

Après ces quelques heures d’examen, nous retournons dans la salle de réunion du 15e. Les membres de la commission se réunissent dans la salle pour délibérer. Nous attendons leur verdict dans le couloir.

La matinée s’est bien déroulée. Malgré tout, l’importance des enjeux suffit à nous maintenir dans une ambiance de relative pression.

Vers 15h, le verdict tombe. Nous rejoignons la salle, afin d’en prendre connaissance.

Bien entendu, quelques prescriptions sont émises. Cependant, le travail de l’ensemble des équipes en charge de l’exploitation du site est récompensé :

Capture avic favorable commission de sécurité

Après avoir accueilli la bonne nouvelle de l’avis favorable, nous pouvons enfin nous jeter sur les plateaux repas, qui nous faisaient de l’œil depuis un certain temps !

Dans quelques jours, nous recevrons et intégrerons le procès verbal de la commission de sécurité. Afin d’anticiper la prochaine commission de sécurité, le module travaux d’Ogest sera activé. Cela permettra d’avoir également une vision d’ensemble sur les VRAT.